UK Fastnet: victoire avec Simon Koster

Quelques minutes avant le départ
Le 15 mai a été donné le départ du UK Fastnet. Le parcours: Plymouth-Fastnet (Irlande)-Conninberg (Irlande) et retour en à Plymouth. J’ai de nouveau régaté avec Simon Koster et, après notre belle 2ème place en série sur la première régate, nous remportons ce classement sur le UK Fastnet. De plus, nous terminons à la 3ème place au général devant devant des prototypes sensés aller plus vite que nous.
Beaucoup de points clés à négocier sur ce parcours

Beaucoup de points clés à négocier sur ce parcours

Les conditions furent difficiles. L’arrivée d’une dépression a contraint tous les concurrents à naviguer vers l’Irlande au près –  donc face au vent – et dans 30 noeuds de vent. Malheureusement, nous avons rencontrer les mêmes conditions sur le retour, car le vent avait tourner de 180°! Le moment le moins venté de la régate fut l’approche du phare du Fastnet, pourtant réputé pour être le théâtre d’une mer démontée.

Et comme toujours en Mini, construire une stratégie avec le peu d’informations à bord (seul la radio est autorisé) est difficile. Avec Simon, nous avons fait plusieurs erreurs à l’approche des Iles Scillys et du Fastnet, les premiers points clés de la course! Cependant, nous réalisons une excellente fin de course et virons Land’s End – la pointe ouest de l’Angleterre – en 2ème position. Premier bon coup: nous passons cette pointe de nuit et à raz les caillous! La très bonne préparation de Simon à terre (points GPS, cartes, écarts tolérables, etc..) nous a permis de passer à pleine vitesse dans ce champ de mines.

Deuxième bon coup: nous anticipons une arrivée à Plymouth au vent arrière, c’est à dire un vent provenant du nord-ouest, alors que nous sommes toujours au près dans la Manche dans un vent soufflant de l’est. Pour bien se positionner et tenter de dépasser le premier, nous nous décalons plus au sud que nos concurrents. Et lorsque la bascule de vent arrive, nous naviguons en direction de l’arrivée sur une route plus courte et plus rapide! Joli coup tactique qui nous fait rallier l’arrivée en 3ème position et surtout 1er bateau de série!

Après plusieurs semaines en Bretagne et trois régates disputées, il est tant pour moi de rentrer en Suisse. Bien évidemment, mon employeur se réjouit de mon retour!