Fin de saison en D35 et en Extreme 40

Tenant du titre du Vulcain Trophy 2012, notre équipe Realteam n’a pas réussi à tenir le rythme imposé cette année par Alinghi. Malgré trois GP à disputer avant la fin du championnat, nous n’avons pas réussi à renverser la tendance et les vainqueurs de la Coupe de l’America 2003/2007 ont sereinement remporté le championnat. De plus, nous étions sous la pression d’un autre équipage pour la 2ème place. Il s’agissait de l’équipe de Zen Too.

Fin du championnat des D35

Le 6ème GP du Vulcain Trophy  à Crans ,du 7 au 8 septembre, débute mal et nous ne parvenons pas à inverser la tendance tout au long du weekend. Alinghi termine 1er et remporte par la même occasion le championnat à deux courses de la fin. Nous sommes 4ème et voyons Zen Too se rapprocher dangereusement au classement général après sa 2ème place du weekend. La course se passe mieux pour nous au GP Grange & Cie 2 semaines plus tard. Nous accrochons le podium derrière Spindrift Racing et Alinghi. Zen Too est 4ème. Nous savons que le 2ème place du Vulcain Trophy sera disputée . Il ne reste qu’une seule course, le GP Beau-Rivage à Ouchy. Nous attaquons sereinement la première journée de course. Mais grosse désillusion pour nous! Nous terminons 7ème et c’est Zen Too qui termine 2ème du championnat suite à sa victoire dans cette dernière régate!  Dur, dur,… mais bravo à toute de Zen Too l’équipe qui remporte, qui plus est, leur première régate en D35.

De mon côté, quelques jours de pause sont nécessaires pour soigner une ancienne blessure, qui ma foi, traîne depuis le début de la saison. Après quelques scéances de physiothérapie et des journées passées au bureau, je me rends à Zweisimmen dans les Alpes Bernoise pour 3 semaines de cours de répétitions avec l’armée. Ou plutôt deux semaines d’armée, dix jours au Brésil pour la dernière épreuve des Extreme Sailing Series et enfin une semaine d’armée! Gros changement de température en perspective!

Act 8 des Extreme Sailing Series à Fioranopolis

Après Porto, c’est la deuxième fois que je me retrouve au réglage de GV sur le bateau Realteam. La première fois avec Pierre Pennec à la barre et cette fois-ci avec Arnaud Psarophagis Nous arrivons sur place le lundi soir après deux longues escales à Francfort et à Rio. Le printemps au Brésil contraste avec la neige rencontrée lors de mes deux semaines à l’armée! Nous nous entraînons la veille des courses et sommes prêts à en découdre avec nos concurrents, qu’en bien même nous savons que les automatismes ne sont pas encore présents sur le bateau suite aux changements d’équipiers. La première journée se déroule sur des parcours classiques avec un vent modéré. Quelques erreurs nous coûtent des points mais nous nous lançons correctement dans la régate.

© Vincent Curutchet / Lloyd images / OC

© Vincent Curutchet / Lloyd images / OC

Le lendemain, les conditions de vent sont fortes. Nous attendons à terre que le comité de course valide les régates à courir. Une fois lancées, les manches sont somptueuses et les régates dignes de ce que l’on trouve chez les Extremes 40! Malheureusement, nous perdons un membre de l’équipage par dessus bord et suite à une blessure, doit se faire remplacer pour les deux derniers jours.

Le troisième jour de course est difficile. Le vent vient de terre et il est difficile d’anticiper le vent à venir, tant en direction qu’en force. Les danois chavirent lors d’un bord difficile vers la marque de parcours la plus au large. Heureusement, nous ramenons le bateau en bonne état mais le bilan des résultats n’est pas génial. Cependant, nous réalisonsune excellente dernière journée avec deux victoires de manches à la clé. Nous sommes 5ème au classement et Alinghi – encore eux! – remporte la régate est termine 2ème du championnat. Nous sommes 5ème sur l’ensemble de la saison.

© Vincent Curutchet / Lloyd images / OC

© Vincent Curutchet / Lloyd images / OC

Après cette course, la saison touche à sa fin. Je termine mon service militaire à Zweisimmen et reprends ensuite du service chez Redprod sàrl

© Vincent Curutchet / Lloyd images / OC

© Vincent Curutchet / Lloyd images / OC